Comité Handball Yonne 89 : site officiel du club de handball de Auxerre - clubeo

S'PORTAIT DE NATHALIE DOS SANTOS

30 mai 2016 - 10:51

Présidente de la commission technique et sportive du Comité 89 depuis un peu plus de deux saisons, Nathalie André a obtenu cette année son diplôme d’«Entraineur Régional». Ancienne joueuse de haut-niveau aux multiples casquettes, elle raconte son parcours…

 

Née dans le Val de Marne, j’ai débuté la pratique du handball à l’âge de 9 ans sous la houlette de Carole Martin (ex-internationale et ancienne sélectionneuse de l’équipe de France féminine, CTS actuelle de Champagne-Ardenne) au « Troyes Omnisports Handball » jusqu’à mes 15 ans. Durant cette période j’ai participé aux sélections départementales puis régionales. Je suis en cadette (équivalent des -18 ans actuelles), l’année où nous irons en quart de finale du Championnat de France Garçonnet, quand je suis appelée à jouer chez les séniors. Cette équipe évolue alors en National 1 qui est le plus haut niveau féminin de l’époque (la LFH n’existait pas encore !!!).

Tout s’accélère alors pour moi. Entrée en « Sport-Etudes » de Troyes (ancien Pôle-Espoirs) encadré par Mady Ledreux en 1984, intégration définitive dans l’équipe séniore en National 2 et participation à des stages nationaux. C’est l’année de mon entrée en fac à Reims et pour ma dernière année au T.O.S. lors de la saison 1987/88 que nous serons sacrées championnes avec une remontée en National 1B. Malheureusement une grave blessure au genou lors de la saison suivante m’éloignera des terrains jusqu’en 1991. Mon concours de professeur des écoles en poche, je signe alors en N1B à Saint Michel sur Orge, dans l’Essonne. Malheureusement, nous descendrons en N2 à l’issue de la saison 1991/92.

Malgré tout, cette saison restera un bon souvenir. En effet, c’est à cette occasion que j’ai rencontré le père de mes quatre enfants en la personne de mon entraineur de l’époque… Dominique André,  qui m’emmènera d’abord en Gironde pour continuer de jouer à Teich (club dans lequel je commence alors ma carrière d’entraineur avec les -15ans féminines) puis dans les Antilles. C’est sur cette magnifique île de la Guadeloupe que je connais mes dernières saisons de joueuse au club de Saint François sous les ordres d’Eddie Couriol de 2005 à 2007. Et c’est en 2011 que j’obtiens mon diplôme de « Maître-formateur » ce qui me permets de former des futurs professeurs des écoles.

 Suivant mes enfants pour leurs études, je reviens en métropole, dans l’Yonne, pas trop loin de mes filles. Voulant m’investir dans le handball local, je prends alors une licence au HBC Auxerre où je suis en charge de l’équipe -14 ans. Je commence alors un processus de formation jusqu’à l’obtention l’année dernière de mon diplôme d’entraineur régional. Parallèlement, ma rencontre avec le CTF local, en la personne de Philippe De Haese, démarre mon investissement dans l’Equipe Technique Départementale. J’accepte en effet sa proposition de succéder à Morgan Ménevaux en tant que présidente de cette commission en charge de la détection, de la formation de cadres et de l’encadrement des sélections départementales.

Le développement de notre département me demande du temps, mais est également très enrichissant. Les rencontres que j’ai pu faire avec les acteurs du handball régional (Vincent Liot, Thierry Jaffiol et bien d’autres…) sont pour moi très enrichissantes. A tel point que malgré mon emploi du temps déjà bien rempli entre vie professionnelle et familiale, j’ai accepté cette saison le rôle d’encadrant de l’équipe de Ligue Masculine. Suite au redécoupage des régions et donc des ligues, le dispositif actuel des compétitions inter-ligues évoluera lors de la saison 2017/18. Du coup, il m’a été proposé de continuer pour la prochaine saison lors de la dernière édition de cette compétition sous sa forme actuelle qui aura lieu en Bourgogne. 

J’ai envie de continuer cette expérience comme les autres d’ailleurs, sauf si une nouvelle aventure s’offre à moi ailleurs, maintenant que mes trois premiers enfants sont autonomes. Ce sera alors à d’autres de prendre le relais et de faire vivre le handball dans l’Yonne, car c’est dans l’intérêt de tous…

 

Amicalement,

Nathalie

Commentaires